Sélectionner une page

Les boîtes d’oeufs vantent souvent des “oeufs de nos villages”, de “basse-cour”, ou bien des oeufs “gros et frais”. Ces expressions ne signifient pas malheureusement pas grand chose de concret. Le meilleur moyen de savoir si le packaging dit vrai, est de se fier au marquage de la coquille. Seule véritable boussole pour bien choisir ses oeufs, le code oeuf peut nous en apprendre beaucoup et nous aider pour choisir nos oeufs. 

Le marquage des coquilles

Déjà, ce qu’il faut comprendre est que le premier chiffre indique le mode d’élevage, les deux lettres qui suivent le pays d’origine, et les trois derniers chiffres renvoient au site d’élevage. 

Le chiffre 0, c’est un peu le must, la Rolls Royce de l’oeuf. Dans ce cas, les poules pondeuses sont dans un élevage biologique avec un cahier des charges relativement strict. Les poules sont élevées au sol et en plein air la journée, ont une alimentation bio, et l’usage des antibiotiques est limité. 

Le chiffre 1 quant à lui correspond à un élevage en plein air la journée. Les poules ont entre 4 et 5m² d’espace vert chacune. 

Bon à savoir : ce que mangent les poules à une influence sur la valeur nutritionnelle des oeufs. Lorsque les poules mangent ce qu’elles trouvent dans la nature, comme des vers de terre et des insectes, leurs oeufs ont une valeur nutritionnelle plus riche, notamment en matière d’acide gras oméga-3. 

Si vous voyez un autre chiffre que 0 ou 1, reposez la boîte de 6 oeufs qui vous avez dans la main. Le chiffre 2 indique un élevage au sol, avec 9 poules par m², pas de plein air ni de lumière naturelle. Et le chiffre 3 informe sur le fait que les poules sont en cage, donc pas de sortie à l’extérieur et pas de lumière naturelle. À éviter !

Les diverses qualités dans le commerce

Si ce fier au marquage de la coquille permet de distinguer un élevage bio d’un élevage en batterie, ce n’est pas suffisant pour juger de la qualité globale des oeufs. Par exemple, les oeufs bio que l’on trouve en grande surface sont souvent issus de très grosses exploitations (20 000 poules pondeuses, contre 9 000 maximum recommandés par la Fnab, Fédération Nationale d’Agriculture Biologique).  

Quand on le peut, il est bon de privilégier des oeufs que l’on trouve directement auprès de producteurs (sur les marchés par exemple), chez des commerçants de quartiers ou des épiceries indépendantes. 

À moins que vous ne vous laissiez séduire par le beau projet Poulehouse qui propose chez plusieurs distributeurs des oeufs bio qui proviennent d’élevages dans lesquels on ne tue pas les poules après 18 mois seulement de vie (c’est l’âge à partir duquel les poules sont moins productives). Avec Poolhouse, les poules partent à la retraite, et une partie du prix des oeufs finance cela. 

La petite astuce fraîcheur 

Comme les expressions “extra-frais”, “oeufs de ferme”, ou “oeufs datés” ne veulent pas dire grand chose, voici la petite astuce pour savoir si les oeufs sont vraiment frais !

En cas de doute, plongez vos oeufs dans un saladier plein d’eau. Si les oeufs restent au fond du saladier, ils sont frais. Si la pointe de l’oeuf va vers le haut, il est temps de le manger. Mais si l’oeuf remonte, ne le mangez surtout pas ! 

Vous voilà maintenant parés pour bien choisir vos oeufs : vous n’avez qu’à tirer le bon numéro 🙂